Paris, Théâtre des Champs-Élysées, Spielplan Juni / Juli 2010 Alagna, DiDonato, De Niese

 

Presseinformation

Théâtre des Champs-Élysées

Juni 2010

mar 1er 20h Ensemble orchestral de Paris / Thierry Fischer
mer 2 19h30 Mozart : Così fan tutte / 1
jeu 3 19h30 Mozart : Così fan tutte / 2
ven 4 20h Roberto Alagna
sam 5 19h30 Mozart : Così fan tutte / 3
lun 7 19h30 Mozart : Don Giovanni / 1
mar 8 20h Camerata Ireland / Barry Douglas
mer 9 19h30 Mozart : Don Giovanni / 2
jeu 10 20h Orchestre National de France / Kurt Masur
ven 11 19h30 Mozart : Don Giovanni / 3
dim 13 20h Amitabh Bachchan
mar 15 20h Bach „Hors les Murs“ – Église Saint-Louis-en-l’Île
mer 16 20h Joyce DiDonato
mer 30 19h30 Haendel : Semele / 1

Juli 2010

jeu 1er 20h Orchestre National de France / Neeme Järvi
ven 2 19h30 Haendel : Semele / 2
sam 3 20h Brahms : Un Requiem allemand
dim 4 17h Haendel : Semele / 3
mar 6 19h30 Haendel : Semele / 4

Paris, Théâtre des Champs-Élysées, Premiere Cenerentola

 

Presseinformation

Théâtre des Champs-Élysées

 LA CENERENTOLA

Dramma giocoso en deux actes (1817)
Musique de Gioachino Rossini (1792 – 1868)
Livret de Jacopo Ferretti
Michael Güttler, direction musicale
Irina Brook, mise en scène
Noëlle Ginefri, décors
Sylvie Martin-Hyszka, costumes
Cécile Bon, chorégraphie
Arnaud Jung, lumières
Antonino Siragusa, ténor Don Ramiro
Stéphane Degout, baryton Dandini
Pietro Spagnoli, baryton Don Magnifico
Carla di Censo, soprano Clorinda
Nidia Palacios, mezzo-soprano Tisbe
Vivica Genaux, mezzo-soprano Angelina
Ildebrando D’Arcangelo, basse Alidoro
Concerto Köln
Choeur du Théâtre des Champs-Élysées
Production Théâtre des Champs-Élysées
France Musique enregistre ce spectacle.

4 représentations

Samedi 30 janvier, lundi 1er, mercredi 3, vendredi 5 février, 19h30

Tarifs Euros : 135, 98, 78, 55, 30, 12, 5
Location : 01 49 52 50 50
www.theatrechampselysees.fr

La désormais classique production de La Cenerentola mise en scène par Irina Brook revient pour la troisième fois au Théâtre des Champs-Élysées, après avoir été présentée à Bologne et Stockholm.Vivica Genaux a récemment chanté en Italie dans Agrippina sous la direction de Fabio Biondi (et mis en scène par des étudiants de l’université des Arts de Venise dont Juliette Deschamps était en charge de la coordination artistique). La jeune mezzo américaine est décidément très présente avenue Montaigne cette saison, puisqu’après Ezio et un récital le 14 décembre (accompagné de la sortie d’un CD Vivaldi chez Virgin Classics),on la retrouve ici dans le rôle-titre de la Cenerentola et également dans Semele
en juin-juillet 2010.Ildebrando D’Arcangelo reprendra quant à lui ses habits de mage. Pietro Spagnoli glissera du rôle de Dandini à celui de Magnifico, édant le premier nommé à Stéphane Degout dont ce seront les débuts avenue Montaigne, tout comme pour le ténor Antonino Siragusa. Le Concerto Köln sera cette ois-ci dirigé par le jeune chef allemand Michael Güttler qui fera notamment ses débuts à l’Opéra de Vienne en 2010.

Paris, Théâtre des Champs-Élysées, Spielplan Januar & Februar 2 0 1 0

 

Presseinformation

Théâtre des Champs-Élysées

Spielplan Januar / Februar  2 0 1 0

JANVIER

sam 2 20h Sara Baras Ballet Flamenco
dim 3 17h Sara Baras Ballet Flamenco
dim 3 20h Sara Baras Ballet Flamenco
lun 4 20h Sara Baras Ballet Flamenco
mar 5 20h Sara Baras Ballet Flamenco
mer 6 20h Sara Baras Ballet Flamenco
jeu 7 20h Orchestre National de France
ven 8 20h Sara Baras Ballet Flamenco
sam 9 20h Sara Baras Ballet Flamenco
dim 10 17h Sara Baras Ballet Flamenco
dim 10 20h Sara Baras Ballet Flamenco
lun 11 20h Sara Baras Ballet Flamenco
mar 12 20h Ensemble Orchestral de Paris / Pekka Kuusisto
mar 12 20h Bach „Hors les Murs“ – Église Saint-Louis-en-l’Île
jeu 14 20h Orchestre National de France / Riccardo Muti
ven 15 20h Orchestre National de France / Riccardo Muti
sam 16 20h Prades aux Champs-Élysées
ven 29 20h Nikolaï Lugansky
sam 30 19h30 Rossini : La Cenerentola

FÉVRIER

lun 1er 19h30 Rossini : La Cenerentola
mar 2 20h Ensemble Orchestral de Paris / Joseph Swensen
mer 3 19h30 Rossini : La Cenerentola
jeu 4 20h Orchestra of the Age of Enlightenment /Vladimir Jurowski
ven 5 19h30 Rossini : La Cenerentola
dim 7 17h Dietrich Henschel
lun 8 20h Orchestre National Royal d’Écosse / Stéphane Denève
mar 9 20h Fazil Say, Patricia Kopatchinskaja
mer 10 20h Fazil Say, Patricia Kopatchinskaja, Burhan Öcal
mar 16 20h Bach „Hors les Murs“ – Église Saint-Louis-en-l’Île
mer 24 19h30 Verdi : Falstaff
jeu 25 20h Prades aux Champs-Élysées
ven 26 19h30 Verdi : Falstaff
sam 27 20h Mahler Chamber Orchestra / Seiji Ozawa
dim 28 17h Verdi : Falstaff
Deux productions scéniques qui ont rencontré récemment un grand succès sont au programme en ce début d’année : La Cenerentola de Rossini
mise en scène par Irina Brook avec Michael Güttler à la tête du Concerto Köln et Vivica Genaux dans le rôle-titre, entourée d’Ildebrando
d’Arcangelo, Pietro Spagnoli, Stéphane Degout et Antonino Siragusa [30/01 au 5/02] ; le mois suivant verra la reprise de la mise en scène de Mario Martone du Falstaff de Verdi avec, pour la première fois dans la fosse du Théâtre des Champs-Élysées, le directeur musical italien de l’Orchestre National de France, Daniele Gatti. Côté distribution, vous retrouverez notamment Anna-Caterina Antonacci, Caitlin Hulcup, Marie-Nicole Lemieux, et, pour les rôles masculins, Anthony Michaels-Moore dans le rôletitre, Jean-François Lapointe, Paolo Fanale et Raul Gimenez [24/02 au 2/03]. Parmi les chefs invités, Vladimir Jurowski reviendra à la tête, non pas du LPO, mais cette fois-ci de l’Orchestre de l’Âge des Lumières pour un programme consacré à Beethoven [4/02]. Le chef d’orchestre français Stéphane Denève dirigera son ensemble, l’Orchestre National Royal d’Écosse avec la violoniste Hilary Hahn en soliste [8/02], et enfin, Seiji Ozawa sera présent avec le Mahler Chamber Orchestra dans un programme Mozart, Bartók et Prokofiev [27/02]. Du côté des ensembles en résidence, l’Orchestre National de France donnera deux concerts, sous la baguette de Daniele Gatti [7/01], puis de Riccardo Muti [14 & 15/01]. Quant à l’Ensemble Orchestral de Paris, il sera dirigé par Pekka Kuusisto [12/01] et Joseph Swensen [2/02].
Dans le domaine des récitals, le baryton Dietrich Henschel se consacrera à Schubert avec, au piano, Fritz Schwinghammer [7/02], et seront également présents le pianiste Nikolaï Lugansky [29/01], Fazil Say et Patricia Kopatchinskaja [9/02 & le 10/02 avec Burhan Öcal]. La série Bach „Hors les Murs“ à l’Église Saint-Louis-en-L’Île se poursuit par ailleurs avec deux récitals donnés par Benjamin Alard [12/01 & 16/02]. Prades aux ChampsÉlysées, le rendez-vous annuel avec le festival Pablo Casals se déroulera en trois temps cette saison avec un concert par mois en janvier, février et mars donné par Michel Lethiec et ses amis [16/01 & 25/02].

Jeudi 7 janvier, 20h

ORCHESTRE NATIONAL DE FRANCE
Stravinsky : L’Oiseau de feu, suite (révision de 1919)
Saint-Saëns : Concerto pour violoncelle et orchestre n° 1 en la min. op. 33
Chostakovitch : Symphonie n° 5 en ré mineur op. 47
Daniele Gatti, direction
Tatjana Vassiljeva, violoncelle

Mardi 12 janvier, 20h

ENSEMBLE ORCHESTRAL DE PARIS
Bach : Partita n° 1 pour violon seul en si mineur BWV 1002
Concerto pour violon, hautbois et orchestre BWV 1060
Bacri : Concerto tenebroso pour hautbois, alto et orchestre
« L’Hiver » op. 80 n° 3 (création commande de l’Ensemble orchestral de Paris)
Haydn : Symphonie n° 88 en sol majeur
Pekka Kuusisto, direction et violon
François Leleux, hautbois
Lise Berthaud, alto

Mardi 12 janvier, mardi 16 février, 20h

BACH « HORS LES MURS » – Église Saint-Louis-en-l’Île
INTÉGRALE DE L’OEUVRE D’ORGUE DE JEAN-SÉBASTIEN BACH
Mardi 12 janvier
Bach orateur, BENJAMIN ALARD
Mardi 16 février
Troisième partie de la Clavierübung, BENJAMIN ALARD
(Le Dogme en musique)

Jeudi 14, vendredi 15 janvier, 20h

ORCHESTRE NATIONAL DE FRANCE
Ravel : Rhapsodie espagnole
Alborada del gracioso (version orchestrale)
Ginastera : Concerto pour harpe et orchestre
De Falla : Le Tricorne, suite n° 2
Ravel : Boléro
Riccardo Muti, direction
Xavier de Maistre, harpe

Samedi 16 janvier, jeudi 25 février, 20h

PRADES AUX CHAMPS-ÉLYSÉES (17e ÉDITION)
Samedi 16 janvier
MOZART ET LES ÉTOILES
Musique et images, par Hubert Reeves et ses amis
Mozart : Quatuor avec piano en mi bémol majeur K. 493
Quintette avec clarinette en la majeur K. 581
Quintette à deux altos en ut majeur K. 515
Hubert Reeves, astrophysicien et mélomane
Gérard Poulet, Dan Zhu, violon
Nobuko Imai, Vladimir Mendelssohn, alto
Michel Lethiec, clarinette – Jeremy Menuhin, piano

Jeudi 25 février

CHOPIN À PARIS
Autour du premier concert de Chopin à Paris (26 février 1832)
Beethoven : Quintette à cordes en ut majeur op. 29
Chopin : Sonate pour violoncelle et piano en sol mineur op. 65
Penderecki : Divertimento, version 2010
(création française)
Chopin : Concerto pour piano et quintette à cordes en fa mineur
Bruno Pasquier, alto
Arto Noras, violoncelle
Jurek Dybal, contrebasse
Wojciech Switala
(Lauréat du Concours Chopin,Montréal, Long-Thibaud), piano
Silesian Quartet
(en coopération avec l’Institut National Frédéric Chopin à Varsovie)

Vendredi 29 janvier, 20h

NIKOLAÏ LUGANSKY, piano
Debussy : Suite Bergamasque
Granados : Goyesca n°s 4, El Pelele – Albeniz : Evocación, Triana, Navarra
Prokofiev : Sonate n° 4 en ut mineur op. 29
Bach-Rachmaninov : Transcription de la Partita pour violon n° 3 en mi majeur BWV 1006
Kreisler-Rachmaninov : Liebesfreud, Liebesleid

Samedi 30 janvier, lundi 1er, mercredi 3, vendredi 5 février, 19h30

GIOACCHINO ROSSINI
LA CENERENTOLA
Dramma giocoso en deux actes (1817) – Livret de Jacopo Ferretti
Michael Güttler Direction
Irina Brook Mise en scène
Noëlle Ginefri Décors
Sylvie Martin-Hyszka Costumes
Cécile Bon Chorégraphie
Arnaud Jung Lumières
Antonino Siragusa, ténor Don Ramiro
Stéphane Degout, baryton Dandini
Pietro Spagnoli, baryton Don Magnifico
Carla Di Censo, soprano Clorinda
Nidia Palacios, mezzo-soprano Tisbe
Vivica Genaux, mezzo-soprano Angelina (dite Cendrillon)
Ildebrando D’Arcangelo, basse Alidoro
Concerto Köln
Choeur du Théâtre des Champs-Élysées

Mardi 2 février, 20h

ENSEMBLE ORCHESTRAL DE PARIS
Brahms : Rhapsodie pour alto, choeur et orchestre op. 53
Schumann : Concerto pour piano et orchestre en la mineur op. 54
Clara Schumann/Swensen : Romance pour vents et contrebasse op. 21
Brahms : Sérénade n° 1 en ré majeur op. 11
Joseph Swensen, direction – Alice Coote, alto
Eric Le Sage, piano – Choeur de l’Armée française, direction Aurore Tillac

Jeudi 4 février, 20h

ORCHESTRA OF THE AGE OF ENLIGHTENMENT
Beethoven : Symphonie n° 4 en si bémol majeur op. 60
Symphonie n° 7 en la majeur op. 92
Vladimir Jurowski, direction

Dimanche 7 février, 17h
DIETRICH HENSCHEL, baryton
FRITZ SCHWINGHAMMER, piano
Schubert : Lieder tardifs
Schwanengesang (Le Chant du Cygne) D. 957

Lundi 8 février, 20h

ORCHESTRE NATIONAL ROYAL D’ÉCOSSE
ROYAL SCOTTISCH NATIONAL ORCHESTRA
Fauré : Pelléas et Mélisande, musique de scène op. 80
Sibelius : Concerto pour violon et orchestre en ré majeur op. 47
Dvorák : Symphonie n° 8 en sol majeur op. 88
Stéphane Denève, direction
Hilary Hahn, violon

Mardi 9, mercredi 10 février, 20h

Mardi 9 février, 20h

FAZIL SAY, piano
PATRICIA KOPATCHINSKAJA, violon
ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE LUCERNE, DIRECTION IBRAHIM YAZICI
ALLA TURCA (I)
Mozart : Die Entführung aus dem Serail, ouverture
Say : Concerto pour violon « 1001 Nacht aus dem Harem »
Gluck : Iphigénie en Aulide, ouverture
Saint-Saëns : Concerto pour piano n° 2 en sol mineur op. 22
Say : Sonate pour violon et piano

Mercredi 10 février, 20h

FAZIL SAY, piano
PATRICIA KOPATCHINSKAJA, violon
BURHAN ÖCAL, percussions turques
ALLA TURCA (II)
Mozart : Sonate pour piano n° 11 en la majeur K. 331 « Alla turca »
Ravel : Blues de la Sonate n° 2 pour violon et piano
Gershwin-Say : Summertime – Dave Brubeck : Blue Rondo à la turk, Take five
Say : Black Earth et autres pièces – Improvisations et jazz alla turca

Mercredi 24, vendredi 26 février, mardi 2 mars, 19h30

Dimanche 28 février, 17h
FALSTAFF GIUSEPPE VERDI
Comedia lirica en trois actes (1893)
Livret de Arrigo Boïto, d’après The Merry Wives of Windsor de William Shakespeare
Daniele Gatti Direction
Mario Martone Mise en scène
Sergio Tramonti Décors
Ursula Patzak Costumes
Pasquale Mari Lumières
Anthony Michaels-Moore, baryton Sir John Falstaff
Anna Caterina Antonacci, soprano Alice Ford (épouse de Ford)
Paolo Fanale, ténor Fenton (jeune gentilhomme)
Caitlin Hulcup, mezzo-soprano Meg Page
Chen Reiss, soprano Nannetta (fille des Ford)
Francesco Ellero d’Artegna, basse Pistola (valet de Falstaff )
Marie-Nicole Lemieux, contralto Mrs Quickly
Jean-François Lapointe, baryton Ford (riche bourgeois)
Raul Gimenez, ténor Docteur Cajus
Patrizio Saudelli, ténor Bardolfo (valet de Falstaff )
Orchestre National de France
Choeur du Théâtre des Champs-Élysées

Samedi 27 février, 20h

MAHLER CHAMBER ORCHESTRA
Mozart : Divertimento K. 136
Bartók : Musique pour cordes, percussions et célesta
Prokofiev : Roméo et Juliette, suites
Seiji Ozawa, direction

Paris, Théâtre Des Champs Élysées, CARTE BLANCHE À MATTHIAS GOERNE, baryton

November 20, 2009  
Veröffentlicht unter Pressemeldung, Théâtre Des Champs Élysées

 

Presseinformation

Théâtre Des Champs Élysées Paris

CARTE BLANCHE À
MATTHIAS GOERNE, baryton

Elève de Fischer-Dieskau, Matthias Goerne fait partie des quatre ou cinq chanteurs au firmament du Lied et de l’oratorio actuellement. Incontournable et presqu’inégalable dans Schubert, Schumann, Brahms et Wolf, les superlatifs sont de mise lorsque le baryton allemand est à l’affiche. Paris lui consacre cet automne une Carte Blanche composée de plusieurs concerts, dont quatre se déroulent avenue Montaigne. La partie 2 de la grande édition Schubert de Matthias Goerne est parue en mars 2009 chez harmonia mundi sous le titre „An mein Herz“, avec la participation des excellents accompagnateurs Eric Schneider et Helmut Deutsch au piano. Né à Weimar, Matthias Goerne a fait ses études musicales avec Hans-Joachim Beyer à Leipzig, ainsi qu’avec Elisabeth Schwarzkopf et Dietrich Fischer-Dieskau. Particulièrement renommé comme un interprète de Lieder, il a donné des récitals dans les plus prestigieuses salles de concert telles le Carnegie Hall de New York et le Wigmore Hall de Londres, accompagné au piano par Pierre-Laurent Aimard, Leif Ove Andsnes, Alfred Brendel, Christoph Eschenbach ou Elisabeth Leonskaya. Il se produit en concert avec les grandes formations symphoniques et il est également invité sur les principales scènes lyriques internationales. En 2001, il a été nommé Membre Honoraire de la Royal Academy of Music.

Jeudi 26 novembre, 20h
MATTHIAS GOERNE, baryton
ANDREAS HAEFLIGER, piano – ÉRIC GÉNOVÈSE, récitant
Brahms : Die schöne Magelone, op. 33
Production Théâtre des Champs-Élysées – TARIFS : 82, 65, 52, 37, 23, 12, 5

Premier cycle brahmsien de quinze lieder, Die schöne Maguelone est dédié à Julius Stockhausen, baryton renommé et qui en 1862 avait été nommé chef de la Société philharmonique de Hambourg, au grand dam de Brahms, également candidat à ce poste. Composées de 1861 à 1869, à Hambourg pour les six premières, à Vienne pour les neuf autres, les Romances connurent une publication en cinq cahiers de trois lieder. A cette époque, l’Europe entière s’est mise à la mode médiévale. Pour le fervent lecteur de romans de chevalerie qu’avait été Johannes Brahms, Maguelone sera son Grand OEuvre moyenâgeux, son „opéra de lieder“ d’après l’Histoire d’amour de la belle Maguelonne et du Comte Pierre de Provence de Tieck, dont les racines sont à chercher dans un poème français du XIIè siècle de Bernard de Trèves, chanoine de Maguelonne, évêché alors très réputé. D’une rare beauté et intensité, les parties vocales passent de la douceur à la truculence, du violent désespoir au recueillement; quant au clavier, il déploie une texture aussi riche que l’orchestre
wagnérien, chargée non seulement d’expliciter le texte mais de suggérer l’action déroulée entre chaque romance.

Jeudi 3, samedi 5 décembre, 20h

PAULUS FÉLIX MENDELSSOHN

Oratorio en deux parties op. 36 (1836) – Livret du compositeur

Kurt Masur, direction
Matthias Goerne, baryton (Paulus)
Ruth Ziesak, soprano
Christianne Stotijn, mezzo-soprano
Paul Groves, ténor
Orchestre National de France
Choeur de Radio France, direction Matthias Brauer
Maîtrise de Radio France, direction Sofi Jeannin
Production Radio France – TARIFS : 85, 60, 35, 10 – France Musique enregistre ce concert.
Contact presse : Camille Grabowski – 01 56 40 13 73
camille.grabowski@radiofrance.com

On sait depuis longtemps l’attachement et l’admiration que porte Kurt Masur à l’oeuvre de Mendelssohn et, après Elias donné la saison dernière, il propose à l’occasion de cette nouvelle saison qui verra la célébration du bicentenaire de la naissance du compositeur, Paulus, le premier chronologiquement des grands oratorios du musicien, composé de quarantecinq tableaux répartis en deux parties et tout entier consacré à la vie de Saint Paul. L’oeuvre requiert plusieurs solistes, un choeur à quatre et cinq voix et un orchestre par deux. Mendelssohn s’inscrit volontairement comme l’héritier de Haydn et de ses grands oratorios – Les Saisons, La Création qu’il eut souvent l’occasion de diriger – en ce qui concerne l’agencement des airs, des récitatifs, des ensembles et choeurs tout en trouvant un langage neuf, tout particulièrement dans l’écriture orchestrale, qui mêle avec bonheur inspiration mélodique et construction polyphonique d’un grand lyrisme.

Jeudi 10 décembre, 20h

MATTHIAS GOERNE, baryton

AVEC LES SOLISTES DE L’ORCHESTRE NATIONAL DE FRANCE

David Fray, piano Nora Cismondi, hautbois
Sarah Nemtanu, violon Patrick Messina, clarinette
Nicolas Bône, alto Raphaël Perraud, violoncelle
David Guerrier, cor Maria Chirokoliyska, contrebasse

Schubert : Mouvement de quatuor n° 12 en ut min. D. 703 « Quartettsatz »
Beethoven : Schottische Lieder
Schubert : Lieder avec plusieurs instruments
Bach : Cantate « Ich habe genug » BWV 82
Hanns Eisler : Ernste Gesänge
France musique enregistre ce concert – Production Radio France – TARIFS : 65, 50, 24, 8
Contact presse : Camille Grabowski – 01 56 40 13 73
camille.grabowski@radiofrance.com

Nächste Seite »